Logo INRS
English
  • Accueil
  • » Actualités
  • » Deux professeurs explorent les liens entre la scène musicale et la ville
Retour aux actualités

Bâtir un pont entre les sciences sociales et la création artistique

Deux professeurs explorent les liens entre la scène musicale et la ville

Version imprimable
28 juin 2012 // par Gisèle Bolduc
rss

Dans quelle mesure la scène musicale montréalaise participe à la construction de la ville? Quelles caractéristiques du territoire urbain favorisent l’émergence d’une scène musicale particulière? Ces questions sont au cœur du projet Montréal Sound, de la création territoriale à l’expérience artistique, dirigé par les professeurs Jean-Pierre Collin et Sandra Breux du Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS. De concert avec des acteurs de la scène musicale montréalaise, l’équipe de recherche vise à coproduire des connaissances inédites sur les expériences urbaines des musiciens, des réseaux de production et des fans. Ce projet est récipiendaire d’une des cinq subventions offertes par le Fonds de recherche du Québec – Culture et Société, dans le cadre du programme Appui aux projets novateurs. L’équipe comprend également Catherine Gingras, doctorante en études urbaines à l’INRS, et Jean-Christian Aubry de Bonsound.

 

Une approche singulière et originale
Abordant d’une manière originale l’univers musical au Québec, cette recherche multidisciplinaire permettra de cerner les contours de la scène musicale et de saisir ses interactions avec le milieu urbain. Jusqu’ici les relations réciproques entre les pratiques musicales et les pratiques urbaines n’ont pas été explorées au Québec. S’inscrivant dans un courant très récent de la géographie culturelle et des études urbaines, cette enquête souhaite comprendre la nature et la portée de la relation entre scène musicale et expériences urbaines.

 

Parcours commentés
Dans le cadre du projet Montréal Sound, l’équipe de recherche réalisera une vingtaine de parcours documentés par le son et l’image auprès de musiciens, techniciens et agents de production, en vue de recueillir leurs perceptions et leurs descriptions de lieux au fil de leur cheminement dans l’espace urbain. En plus de jouir d’une plus grande liberté quant au choix de leur parcours, à la production des connaissances et à leur interprétation, les acteurs de la scène musicale auront l’occasion non seulement de réagir à leur parcours filmé, mais aussi d’utiliser les données recueillies lors du terrain pour nourrir leur propre réflexion artistique sur la relation entre ville et musique. En plus d’innover au plan scientifique, ce projet permettra de jeter une nouvelle passerelle entre les sciences sociales et la création artistique. ♦

 

Actualités

Les plus consultées

Consultez notre webzine

PlanèteINRS.ca

Webzine

Mieux répartir les brigadiers pour la sécurité des écoliers ...

Webzine

Une diplômée étudie les territoires de la production de « pot » au Québec ...

Webzine

Un diplômé facilite l'innovation canadienne et son exportation ...

Webzine

Des aménagements urbains adaptés aux piétons âgés… et aux autres! ...

Webzine

Surplus et surqualification des travailleurs canadiens en 2031 ...