Logo INRS
English

By peggy.sanon - Posted on 18 février 2013

Version imprimable

Les études urbaines ouvrent sur une diversité de types de carrières de gestion et de recherche, compte tenu de la formation relativement polyvalente offerte. Nos diplômés travaillent notamment au sein de ministères fédéraux et provinciaux, d’administration municipale, d’organismes internationaux, d’organismes communautaires ainsi que dans le secteur privé, en plus de mener des carrières de recherche dans d’autres universités ou dans des organismes publics comme Statistique Canada. Ils mènent leur carrière au Québec, dans le reste du Canada, en Europe ou en Amérique latine.

Diplômé en 2011, Antonin LABOSSIÈRE travaille chez Rayside Labossière Architecture Design Développement urbain

Antonin LABOSSIÈRE, diplômé en 2011, a réalisé son mémoire de maîtrise intitulé La mort du postmodernisme et l'émergence du néo-modernisme. Essai d'interprétation des formes urbaines, notamment montréalaises, sous la direction de la professeure-chercheure Annick Germain. Monsieur LABOSSIÈRE est architecte associé chez Rayside Labossière Architecture Design Développement urbain.

 

Dépasser le technique et les formes pour envisager l'humain et ses interactions avec la ville, ses institutions et ses représentations réelles ou imaginaires, scientifiques et émotionnelles.  L'accès à une formation de qualité offerte par un corps professoral dévoué, expérimenté et pertinent. Ce que m’a apporté ma formation à l’INRS? Le plaisir de compléter une vision globale du monde de l'urbain.  

 

 

Diplômée en 2011, Marine VEVER travaille à la direction de la voirie de la communauté urbaine de Lyon

Marine VEVER, diplômée en 2011, a réalisé son mémoire de maîtrise intitulé Comprendre la sociabilité des espaces publics à travers leur potentiel piétonnier : le cas de quatre quartiers à Montréal, sous la direction de la professeure-chercheure Marie-Soleil Cloutier. Madame VEVER est chargée de mission "sécurité routière, marche et accessibilité" à la direction de la voirie de la communauté urbaine de Lyon.

 

La formation à l'INRS m'a apporté une grande richesse en ce qui concerne la rigueur méthodologique de recherche. Cet apprentissage m'a permis de me démarquer au cours des études qui suivirent, pour les différentes missions que j'ai pu effectuer pour des entreprises ainsi qu'au long de ma première expérience de travail. Les connaissances approfondies dans l'ensemble des domaines des études urbaines ainsi que l'expérience exceptionnelle au sein de la chaire de recherche du LASER ont finalement contribué à me préparer efficacement pour le monde professionnel.

 

 

Diplômé en 2010, Jonathan DENIS-JACOB travaille pour Coriolis Consulting Corp. à Vancouver

Jonathan DENIS-JACOB, diplômé en 2010, a réalisé son mémoire de maîtrise intitulé Les industries culturelles dans les petites villes canadiennes, sous la direction du professeur-chercheur Mario Polèse. Monsieur DENIS-JACOD travaille comme consultant en urbanisme, au sein de la firme Coriolis Consulting Corp. à Vancouver.

 

Au cours de mes deux ans à l'INRS, j’ai développé des expertises en méthodes quantitatives appliquées aux études urbaines ainsi qu’en économie urbaine et régionale. Les aptitudes à la recherche et la rigueur méthodologique acquises lors de ma maîtrise me sont également fort utiles dans mon travail actuel.

 

 

Diplômée en 2007, Mireille VÉZINA travaille à la division de la statistique sociale et autochone de Statistique Canada

Mireille VÉZINA, diplômée en 2007, a réalisé son mémoire de maîtrise intitulé Transformation du lien social en milieu urbain : un examen des pratiques de sociabilité et du rapport au quartier chez les jeunes adultes qui habitent seuls dans les quartiers centraux montréalais, sous la direction de la professeure-chercheure Johanne Charbonneau. Madame VÉZINA travaille comme analyste à la division de la Statistique sociale et autochtone de Statistique Canada.

 

Ma formation à l’INRS m’a apporté de nombreuses connaissances qui m’ont été utiles et qui me sont encore utiles dans mon emploi actuel. D’abord, la nature multidisciplinaire du programme m’a permis de développer des compétences et aptitudes analytiques diversifiées. Les cours offerts sont originaux et permettent d’acquérir des expériences à la fois empiriques et théoriques. Aussi, le programme et l’organisation offrent plusieurs ressources aux étudiants qui sont d’une grande utilité dans la réalisation du programme d’étude. J’ai bénéficié d’un excellent encadrement pour la réalisation de mon mémoire. Mon expérience à l’INRS est unique en soi. Ma formation m’a été très enrichissante et fut un excellent tremplin pour intégrer le marché du travail. Je recommande cette formation à tous. Ce fut pour moi de très belles années dans mon cheminement.

 

 

Diplômé en 2007, Sébastien DARCHEN est "lecturer" à l'Université de Queensland en Australie

Sébastien DARCHEN, diplômé en 2007, a réalisé sa thèse de doctorat intitulé Transformations urbaines d'une ville de banlieue. Le cas de Saint-Laurent dans la région métropolitaine de Montréal, sous la direction de la professeure-chercheure Claire Poitras. Monsieur DARCHEN est "lecturer"au département "Geography Planning and Environmental Management" de l'université de Queensland en Australie.

 

Ma formation à l’INRS m’a apporté un apprentissage de méthodes pour la recherche en études urbaines, et des fondements théoriques quant à la discipline des études urbaines.

 

 

Diplômée en 2005, Caroline CHAPAIN est "lecturer" à l'Université de Birmingham en Angleterre

Caroline CHAPAIN, diplômée en 2005, a réalisé sa thèse de doctorat intitulé Le rôle du paratransit dans l'étalement urbain des villes latino-américaines : une étude de cas, Puebla au Mexique, sous la direction du professeur-chercheur Mario Polèse. Madame CHAPAIN est "lecturer" au département  "Management, Business School" de l'Université de Birmingham en Angleterre.

 

Ma formation à l’INRS m’a permis de développer d’excellentes compétences analytiques dans le domaine des études urbaines et régionales. Le fort accent de l’INRS sur la recherche appliquée et l’approche multidisciplinaire mise de l’avant par le centre m’a aussi donné des compétences pratiques en matière de recherche et une ouverture d’esprit et d’analyse au-delà de mon domaine de recherche qui m’ont été fort utiles par la suite. Finalement, les réseaux de recherche de l’INRS au Québec, en Amérique du Nord et en Amérique Centrale ont été pour moi un élément fort de ma formation en m’ouvrant des horizons en matière de recherche et perspectives d’analyse mais aussi en termes d’expériences professionnelles. Les compétences acquises lors de mon doctorat ont été essentielles à ma carrière professionnelle tant à la Communauté Métropolitaine de Montréal (2002-2005) que dans ma position actuelle. Je suis très contente d’avoir opté pour ce diplôme et je garde de très bons souvenirs de mes échanges à la fois avec les personnels académique et administratif.

 

 

Diplômé en 2002, Martin TURCOTTE travaille à la division de la statistique du travail de Statistique Canada

Martin TURCOTTE, diplômé en 2002, a réalisé sa thèse de doctorat intitulé Le continuum "rural/urbain" a-t-il fait son temps?, sous la direction de la  professeure-chercheure Johanne Charbonneau. Monsieur TURCOTTE est analyste principal à la division de la statistique du travail de Statistique Canda.

 

En tant que chercheur à Statistique Canada, je dois produire des études sur des sujets très variés. Ma formation multidisciplinaire en études urbaines m’a préparé à faire preuve d’adaptabilité et de versatilité en recherche. Dans le cadre de mon travail, je peux autant faire appel aux connaissances que j’ai acquises en économie urbaine, qu’en sociologie, science politique ou en démographie. Durant mon programme, j’ai aussi eu la chance de participer, comme assistant, au développement de projets de recherche qui m’ont ouvert à différentes facettes de la recherche sociale entre autres le développement de questionnaires. Cette expérience m’est aujourd’hui utile dans mes fonctions à Statistique Canada. Finalement, grâce au programme de bourses de l’INRS, j’ai réussi à ne pas trop m’endetter durant mes études!