Logo INRS
English

By peggy.sanon - Posted on 04 mars 2013

Version imprimable

Les programmes vous préparent à assumer les divers rôles liés à l’interface entre la recherche sociale et l’action, tant à titre de professionnel de recherche sociale qu’à titre d’analyste, de médiateur des connaissances, de vulgarisateur, d’expert-conseil ou de gestionnaire de projets de recherche. Vos compétences seront recherchées par des ministères, des organisations syndicales et communautaires, des administrations et des unités de recherche des réseaux de la santé et des services sociaux, des groupes et des centres de recherche universitaires ou privés.

Diplômée en 2012, Josée DARIS est doctorante en droit

Josée DARIS, diplômée en 2012, a présenté son essai intitulé L'expérience d'un agent d'interface dans un milieu de défense et de promotion des droits humains : un savoir agir doublé d'un pouvoir d'agir, sous la direction du professeur-chercheur Pierre Lucier. Madame DARIS est présentement doctorante en droit à l'UQAM.

 

Ma formation à l'INRS m'a apportée beaucoup sur les plans personnel et professionnel. Les étudiants ont la chance de côtoyer de près de grands chercheurs. Ces derniers sont très disponibles et généreux. Ils sont passionnés par ce qu'ils font et savent bien nous transmettre leur savoir et leur connaissance. La PRAP m'a ouvert les yeux sur l'importance de la recherche et de la diffusion des résultats. Plus précisément sur l'importance des transferts de connaissance dans les différents milieux. Bref, d'être soucieuse des résultats de recherche et de leur utilisation par les utilisateurs. Ne pas laisser la recherche confinée dans les milieux scientifiques. Il faut s'ouvrir sur le monde pour créer un savoir utile à la société.

 

 

Diplômée en 2011, Corinne CÔTÉ travaille à la Commission d'évaluation de l'enseignement collégial du Québec

Corinne CÔTÉ, diplômée en 2011, a présenté son essai intitulé Les aléas de la recherche partenariale ou comment transformer un revers en expérience positive, sous la direction de la professeure-chercheure Nicole Gallant. Madame CÔTÉ est présentement agente de recherche à la Commission d'évaluation de l'enseignement collégial du Québec.

 

La formation à l'INRS m'a surtout permis d'acquérir une méthodologie de recherche et d'analyse encore utile maintenant et de développer un réseau de contact. Je travaille avec des outils apprivoisés à la maîtrise, comme par exemple un logiciel de codage et d'analyse de discours qualitatif. J'utilise aussi encore des techniques de recherche bibliographiques et de veille apprises avec le bibliothécaire.

 

 

Diplômée en 2011, Marie-France HARVEY travaille au Conseil supérieur de l'éducation

Marie-France HARVEY, diplômée en 2011, a présenté son essai intitulé L'expérimentation du métier d'agente d'interface dans un cadre gouvernemental : un mandat exploratoire sur les écrits scientifiques traitant de "l'entrepreneuriat culturel", sous la direction de la professeure-chercheure Diane Saint-Pierre. Madame HARVEY est présentement agente de recherche au Conseil supérieur de l'éducation.

 

Ma formation à l'INRS m'a apporté les outils nécessaires à la mise en valeur de connaissances scientifiques dans le cadre de réflexions gouvernementales.

 

 

Diplômé en 2011, Bruno HUBERT travaille au Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec

Brunon HUBERT, diplômé en 2011, a présenté son essai intitulé Un exemple de transfert des connaissances autour du phénomène de la sur diplomation au Québec, sous la direction du professeur-chercheur Mircea Vultur. Monsieur HUBERT est chargé de projets et veilleur au Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ).

 

Mon emploi au CTREQ va chercher tous les aspects que j'ai appris lors de ma formation à l'INRS. Dans un premier temps, je dois comprendre rapidement les besoins des décideurs, autant que des chercheurs, pour démarrer de nouveaux projets portant sur la réussite éducative (logiciel de dépistage du décrochage scolaire, guide de gestion du stress, jeu sérieux sur les mathématiques, etc.). D'un autre côté, en tant que veilleur, mes ancrages théoriques et méthodologiques me permettent de retenir seulement les articles pertinents pour notre Réseau d'information sur la réussite éducative (RIRE), qui participe à la circulation et au partage de l'information entre les différentes instances concernées.

 

 

Diplômée 2011, Suzanne LACROIX travaille au Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale

Suzanne LACROIX, diplômée en 2011, a présenté son essai intitulé Transfert et mobilisation des connaissances dans le cadre d'une recherche sur la conciliation travail-famille dans les organismes culturels au Québec, sous la direction du professeur-chercheur Christian Poirier. Madame LACROIX est conseillère au Secrétariat de la Commission des partenaires du marché du travail.

 

L'INRS m'a assurément permis d'avoir le poste que j'occupe actuellement. La formation en Pratiques de recherche et action publique (PRAP) est tout à fait en lien avec le travail de partenariat de la Commission.

Diplômée en 2011, Veronica VIVANCO travaille chez Dynamo

Véronica VIVANCO, diplômée en 2011, a présenté son essai intitulé La mobilisation des connaissances : le cas d'une communauté de pratique sur l'intégration de l'égalité entre les femmes et les hommes dans le milieu de la coopération internationale, sous la direction de la professeure-chercheure Hélène Belleau. Madame VIVANCO, présentement en congé de maternité, travaillait comme accompagnatrice de processus collectifs et tisserande de savoirs chez Dynamo.

 

C'est dans le cadre de ma formation à l'INRS que j'ai découvert ma passion pour la mobilisation des connaissances et les processus de recherche-action. C'est elle qui m'a ouvert la porte de ce monde qui me fascine. Que ce soit chez Dynamo ou ailleurs, mon désir est de contribuer à faciliter des processus qui favorisent la co-création et la co-production des savoirs collectifs pour une plus grande justice sociale.  Faire travailler, réfléchir les gens ensemble et mettre à profit les différents savoirs de chacun afin de trouver de nouvelles réponses à la complexité des défis présents voilà ce qui m'anime.

 

 

Diplômé en 2010, Michaël SAM TION est coordonnateur de recherche

Michaël SAM TION, diplômé en 2010, a présenté son essai intitulé La diffusion des résultats de la recherche scientifique en sciences sociales sur l'internet, sous la direction de la professeure-chercheure Hélène Belleau. Monsieur SAM TION est coordonnateur de recherche au Programme de formation croisée du sud-ouest de Montréal; Groupe de recherche sur l'accessibilité aux traitements des troubles anxieux de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas.

 

Ma formation à l’INRS m’a permis de consolider un savoir-faire et un savoir-être professionnels et personnels en me permettant d’évoluer dans un milieu d’enseignement et de recherche fort stimulant. Ce que je retiens davantage, de mes 3 ans passés à l’INRS, est l’encadrement que j’ai reçu tout au long de mon cheminement. Autant ma directrice de recherche, le corps professoral, le personnel informatique, les personnes au Centre de documentation, les personnes à l’administration que celles à la réception ont été là lorsque j’en avais besoin. Je me suis senti écouté, épaulé et apprécié. Leur travail, leur efficacité ainsi que leur présence m’ont permis de me sentir comme chez moi. De plus, mon stage, effectué lors de la maîtrise à la PRAP, m’a donné l’occasion d’explorer concrètement différents aspects en lien avec la recherche scientifique et le transfert des connaissances.