By anne-marie.dubois - Posted on 30 mars 2016

Version imprimable

Comment faire circuler la connaissance scientifique pour qu’elle soit utilisée dans les milieux de pratique ? Comment mobiliser des savoirs issus des milieux de pratique dans le cadre d’activités de recherche ? Comment agir comme producteur et médiateur de connaissances? Comment arrimer pratiques de recherche et action publique ?

 

 

Explorer et comprendre les liens entre la recherche et l’action : voilà l’objectif des programmes en Mobilisation et transfert des connaissances centrés sur l’acquisition d’outils théoriques et pratiques concernant la production, la co-construction, l’appropriation, la valorisation et la circulation des savoirs en société.
 
 

Contribuer à la société par la recherche

 

Le monde de la recherche vous attire, mais vous aimez d’abord travailler « sur le terrain », en contact direct avec des décideurs, des gestionnaires, des intervenants ou des militants ?
 
Votre formation en sciences sociales ou votre expérience de travail vous ont convaincu(e) qu’il est important d’établir des passerelles entre la recherche et l’action ?
 
Si vous avez répondu « oui » à ces deux questions, l’un de nos quatre programmes répondra à vos attentes. Ils valorisent tous des échanges croisés entre les connaissances issues de la recherche sociale et les savoirs d’expérience des acteurs de « terrain », et ce, dans le but de réduire la distance entre les chercheurs, les citoyens et les représentants institutionnels.
 

 

Nos programmes offrent :

 

  1. Un apprentissage individuel et collectif basé sur des séminaires combinant contenus théoriques et pratiques, sur un stage dans un milieu stimulant et sur une communauté de pratique.
     
  2. Une perspective multidisciplinaire axée sur l’échange entre les milieux scientifique et pratique.
     
  3. Un apprentissage des fondements et caractéristiques de la recherche partenariale (participative, collaborative, orientée, contextualisée, etc.) : dimensions épistémologiques, conceptuelles, empiriques, méthodologiques, pratiques et éthiques.
     
  4. Le développement de compétences essentielles et de capacités analytiques concernant la mobilisation des connaissances et le rôle d’interface entre différents milieux : scientifique, associatif, gouvernemental, privé, médiatique et citoyen.
Ces programmes sont uniques au Québec. Ils ont été conçus pour préparer les étudiants à assumer de multiples rôles liés à l’interface entre la recherche sociale et l’action publique, entre la théorie et la pratique, grâce à des contacts directs avec des équipes de recherche et leurs partenaires issus de divers milieux.
 
 
Ces programmes sont offerts tant à Montréal qu’à Québec.
 
Les programmes courts, le DESS et la maîtrise professionnelle ont été conçus pour permettre le passage d’un programme à l’autre (programmes gigognes) si l’étudiant décide de parfaire sa formation.
 
 

Créer des liens entre les univers

 

Les professeurs-chercheurs associés à ces trois programmes entretiennent tous des relations étroites avec des acteurs collectifs dans les secteurs culturels et sociaux, qu’il s’agisse de ministères, d’institutions prestataires de services, d’entreprises privées, d’associations, de syndicats, de groupes communautaires ou autres.

 

Au fil des ans, ils ont développé une expertise dans la conduite de projets réalisés en interaction continue avec les milieux de pratique et avec les utilisateurs de la recherche sociale. Les programmes proposés s’appuient sur ce savoir-faire, qui est une marque distinctive du Centre Urbanisation Culture Société de l’INRS.

 

Au Centre de la photo : La professeure Nicole Gallant, directrice des programmes en Mobilisation et transfert des connaissances

 

Les équipes de recherche associées aux programmes de Mobilisation et transfert des connaissances s’inscrivent dans deux grandes thématiques pluridisciplinaires : le « Lien social » et les « Champs culturels ». Les recherches se rattachant à la thématique du « Lien social » visent à saisir les configurations des rapports sociaux, des appartenances et des identités. Mentionnons, par exemple, les recherches sur le travail, les migrations, les mutations du couple et de la famille, la jeunesse et les âges de la vie, la protection des personnes vulnérables, les mouvements sociaux, les relations interculturels. À la thématique des « Champs culturels » se rattachent des recherches portant sur l’écosystème des arts et des industries culturelles, les différents acteurs et dispositifs culturels, les politiques culturelles, les enjeux associés au numérique, la participation et la médiation culturelles, les relations entre culture, villes et territoires, les transformations de la culture.

 

 

Les programmes d'études en mobilisation des connaissances

 

 

Maîtrise en en Mobilisation et transfert des connaissances

Voir la description officielle du programme

 

 

 

Diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en pratiques de recherche et action publique

Voir la description officielle du programme

 

 

 

Programme court de 2e cycle en mobilisation et transfert de connaissances

Voir la description officielle du programme

 

 

 

Programme court de 2e cycle en mobilisation des connaissances et recherche partenariale en sciences sociales (PROGRAMME NON OFFERT EN 2019-2020) 

Voir la description officielle du programme

 

 

 

Réseaux et équipes de recherche

 

  • Chaire de recherche du Canada sur les nouveaux environnements numériques et l'intermédiation culturelle (NENICLab)
  • Chaire Fernand-Dumont sur la culture
  • Chaire-réseau de recherche sur la jeunesse au Québec (CRJ)
  • Laboratoire Art et Société, Terrains et Théories (l/as/tt)
  • Observatoire Jeunes et Société (OJS)
  • Observatoire des médiations culturelles (OMEC)
  • Partenariat de recherche  Familles en mouvance (PRFM)
  • Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones (DIALOG)
  • TRYSPACES - Montréal, Paris, Mexico, Hanoi. Transformative youth spaces

 

 

Quelles sont mes perspectives d'emploi?

 

Le taux de placement des étudiants ayant suivi ces programmes est excellent. Ceux-ci vous préparent à assumer les divers rôles liés à l’interface entre la recherche sociale et l’action, tant à titre de :  

 

  • Chargé/gestionnaire de projets de recherche
  • Agent de concertation
  • Vulgarisateur scientifique
  • Agent de développement
  • Agent d’information et de communication
  • Analyste
 
Vos compétences seront recherchées par des ministères, des organisations, des associations, des unités de recherche et des entreprises du secteur privé.