Logo INRS
English

By peggy.sanon - Posted on 16 février 2011

Version imprimable

Alliance ODENA – Les autochtones et la ville au Québec

Professeure responsable : Carole Lévesque

 

L’Alliance ODENA est une initiative conjointe du réseau DIALOG et du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec. Elle est subventionnée par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH) pour la période 2009-2014. L’Alliance ODENA s’est donné la mission de soutenir le développement social, économique, politique et culturel de la population autochtone des villes québécoises et de mettre en valeur l’action collective des 10 centres d’amitié autochtones du Québec. L’Alliance ODENA réunit des représentants de la société civile autochtone et des chercheurs de 6 universités canadiennes représentant 11 disciplines dont l’anthropologie, la sociologie, le droit, la criminologie et la psychoéducation, ainsi que plusieurs dizaines de collaborateurs et d’étudiants.

 

 

L’équipe de recherche en partenariat VIES – Vieillissements, exclusions sociales et solidarités (FRQ-SC)
Professeure responsable : Anne-Marie Séguin

 

L’équipe de recherche en partenariat VIES (Vieillissements, exclusions sociales et solidarités) a obtenu son premier financement par le FRQSC en 2005. Dans le cadre de sa nouvelle programmation 2014‐2018 intitulée «L’inclusion sociale des personnes âgées. Enjeux de reconnaissance et de redistribution», l’équipe propose un éventail de projets de recherche et d’activités scientifiques qui s’articulent autour des trois notions clés que sont l’inclusion sociale,  la reconnaissance et la redistribution. Ancrés dans le champ de la gérontologie sociale critique, ses travaux s’intéressent aux enjeux sociaux du vieillissement. L’équipe croit fermement à l’importance de concevoir les aînés comme des acteurs de leur vieillissement, de mettre en lumière leurs paroles et leurs gestes, leurs capacités, leurs contributions et aussi leurs besoins et leurs difficultés. Cette perspective tend à éviter le piège de voir les aînés comme objets de recherche passifs ou uniquement comme êtres de besoins, dépendants des politiques et des services. Elle a à cœur de mettre en œuvre des projets de recherche qui ont pour objectifs d’identifier les moyens et les pistes d’action pour favoriser une réelle inclusion sociale des personnes âgées et, par conséquent, une amélioration de leurs conditions de vie.

 

 

Observatoire Jeunes et Société (OJS)

Professeure responsable : Nicole Gallant

 

Créé en 1998, l’Observatoire Jeunes et Société est un réseau de recherche composé de chercheurs universitaires issus de plusieurs institutions et s’intéressant au thème de la jeunesse en particulier. L’Observatoire collabore étroitement avec le Secrétariat à la jeunesse, qui agit quant à lui en tant qu’observateur privilégié pour le gouvernement du Québec. Contribuant au développement du champ de recherche, les chercheurs de l’Observatoire réalisent maintes activités visant l’obtention d’un portrait des jeunes âgés d’entre 15 et 30 ans. Pour ce faire, ils recueillent et analysent de l’information sur les jeunes en tenant compte de leur diversité, en établissant des comparaisons sur les plans local, national et international. Entre autres activités, l’Observatoire produit des analyses, publie des articles, organise des conférences et réalise une veille documentaire dans l’optique d’une large diffusion des résultats de la recherche auprès du grand public, du milieu de l’éducation, des organismes communautaires et gouvernementaux.

 

 

 

Partenariat de Recherche Familles en Mouvance

Professeure responsable : Hélène Belleau

 

Le partenariat de recherche sociale Familles en mouvance associe des chercheurs, des professionnels et des intervenants provenant des secteurs gouvernemental et communautaire et désireux de faire avancer les connaissances sur la famille québécoise contemporaine. En plus d’analyser les enjeux sociaux et éthiques que soulèvent les changements familiaux, le Partenariat vise à assurer le transfert des connaissances qui sont nécessaires à l’élaboration de politiques, de programmes et de services d’aide familiaux. Dans cette perspective, la recherche est tournées vers les familles en devenir et les mobilités conjugales, la paternité et la maternité, les enfants à la croisée des transformations familiales, les familles et leurs réseaux, et, enfin, les actions collectives auprès des familles.

 

 


Haut